VERS UN STATUT DE « RESPONSABLE ASSOCIATIF ÉTUDIANT »

Newsletter #44

♦ Article rédigé par Claire Thoury, Déléguée générale, Animafac.


Comment concilier un engagement associatif important avec la réussite de ses études lorsque l’on est étudiant ? Pour répondre à cette tension, Animafac, le réseau national des associations étudiantes, porte l’idée de la création d’un statut de « Responsable associatif étudiant » à l’image du statut de sportif de haut niveau ou plus récemment de celui d’étudiant entrepreneur. Ce dispositif a pour objectif de permettre aux étudiants ayant des responsabilités associatives de bénéficier d’un certain nombre d’aménagements.


Lever les freins à l’engagement au sein des universités

L’enseignement supérieur français a tendance à considérer l’engagement de ses étudiants comme concurrentiel aux études. Ce malentendu tenace ne tient pas compte des nombreux atouts que représente un engagement associatif pour les étudiants comme pour la collectivité.
L’engagement associatif est en effet l’occasion pour les étudiants d’exprimer leur créativité et d’expérimenter tout en agissant pour leur environnement au quotidien. En s’engageant dans les associations, les étudiants peuvent ainsi développer et mettre en action leur esprit d’initiative, leur capacité à innover, à prendre des risques, à décider collégialement et à travailler ensemble autour d’un projet bénéficiant à autrui.

En fait, l’engagement associatif permet d’acquérir des compétences au sein d’un espace privilégié de socialisation. Formidable vecteur de citoyenneté et d’apprentissage par la pratique, l’engagement associatif mérite donc d’être soutenu par les établissements d’enseignement supérieur.


Animafac revendique ainsi que les étudiants de l’enseignement supérieur exerçant des responsabilités associatives importantes bénéficient de dispositions particulières.

LE STATUT DE « RESPONSABLE ASSOCIATIF ÉTUDIANT » EN 4 AVANTAGES

AVANTAGE 1 :
La reconnaissance de l’engagement associatif au titre de stage si cet engagement s’inscrit de manière cohérente dans le cursus universitaire suivi par l’étudiant.

AVANTAGE 2 :
L’accompagnement personnalisé des étudiants dans une démarche d’identification et de valorisation des compétences acquises dans le cadre de leur expérience associative. Cet accompagnement pourra notamment prendre appui sur le Portefeuille d’Expériences et de Compétences (PEC). Les compétences ainsi identifiées pourraient apparaître dans un supplément au diplôme.

AVANTAGE 3 :
Une reconnaissance nationale, valorisable dans la suite des parcours.

AVANTAGE 4 :
Une dispense d’assiduité donnant la possibilité de poursuivre en contrôle.


Le statut de « responsable associatif étudiant »

POURQUOI ?
Avec la création d’un statut de « Responsable associatif étudiant », il s’agit en fait de créer un dispositif national de reconnaissance de l’engagement associatif dans le but de :

  • Inciter les étudiants à s’engager
  • Reconnaître les étudiants engagés comme des acteurs essentiels de la vie d’un campus
  • Démontrer la possible articulation entre l’éducation formelle et non-formelle, et ce que l’une et l’autre peuvent apporter à des jeunes dans la construction de leur parcours civique et professionnel.

POUR QUI ?
Animafac soutient l’idée qu’un tel statut puisse bénéficier aux étudiants qui exercent des responsabilités importantes au sein d’une association, qu’elle soit ou non étudiante. Le statut a en effet pour objectif de faciliter l’engagement des étudiants, peu importe que l’on soit impliqué au sein de l’association culturelle du campus ou dans la section locale de la Croix-Rouge française.

De la même manière, le statut est susceptible de concerner des étudiants responsables d’associations déjà installées ou bien des étudiants souhaitant monter un projet associatif.

Enfin, il est important que ce statut tienne compte des évolutions des engagements étudiants et sorte d’une vision strictement statutaire dans sa mise en œuvre : on peut exercer des responsabilités dans une association sans être membre de son bureau, ni même de son CA. Au sein des associations étudiantes, dont les logiques de fonctionnement sont plus informelles et horizontales qu’ailleurs, c’est même monnaie courante.


UN STATUT TESTÉ SUR LE TERRAIN EN ATTENTE DE RECONNAISSANCE :

La création d’un statut de responsable associatif étudiant a été expérimentée avec succès par Animafac au sein de l’université Sorbonne Nouvelle lors de l’année universitaire 2014-2015 et à l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand en 2015-2016.

L’évaluation de l’expérimentation a démontré qu’à travers ce statut l’université reconnaît à la fois l’utilité de l’engagement associatif des étudiants et l’utilité des projets qu’ils mènent. Le dispositif permet donc de faciliter le dialogue entre le corps enseignant, et l’institution universitaire en général, et les responsables associatifs étudiants.

Autre résultat de l’évaluation :  le fait de bénéficier d’une certaine souplesse dans la gestion de leur emploi du temps a permis aux étudiants de s’organiser plus facilement dans leur vie universitaire et dans leur vie associative sans  pénaliser ni l’une ni l’autre.

Fort de ces succès, le dispositif a donc été pleinement intégré aux politiques de soutien à l’engagement des étudiants de ces deux établissements.
La mise en œuvre du statut sur le terrain a montré qu’il répondait à des attentes fortes de la part des étudiants engagés. Son principe a également été inscrit dans le Plan National de la Vie Etudiante (2015) et la récente Loi Egalité et citoyenneté. Il s’agit désormais de le déployer à l’ensemble des Universités et écoles.



POUR EN SAVOIR PLUS :
retrouvez Animafac sur www.animafac.net,  Facebook et Twitter

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *